• Foug - Rues du centre ville (3)

    Rue de la Halle, elle s’amorçait dans la Grand’rue, au café de l’Hôtel de Ville et se terminait rue de la Caserne. En 1360, une halle existait à Foug. Par permission spéciale du Duc René Il, elle fut réédifiée le 9 septembre 1497. Le 10 février 1839 on la démolit, pour l’élargissement de cette artère où deux voitures (à cheval) ne pouvaient passer. Le sieur Mestrand, en 1839,  habitait une chambre, un cabinet et un grenier supportés par six gros piliers. II y avait donc tout lieu de conserver ce nom. 

      rue-halle.jpg

    Rue de la Gare du Canal : à une époque reculée où Foug appartenait au Barrois, on empruntait cette rue pour aller en France, qui s'arrêtait à Vaucouleurs et il y avait une porte de France, dans le dispositif fortifié de Foug. Cette rue est devenue rue Porte de France.

    rue porte france

    Une partie de l’ex-rue de Derrière la Ville est devenue Rue de Saint Germain, Elle rappelle que ce chemin conduisait par Savonnières à Saint Germain, village frère de Foug qui, comme lui, fut construit après la ruine de Savonnières par les Hongrois et les Normands, vers l'an 927.

    rue st germain

    Rue de Savonnières, cette artère prend naissance après la rue de Saint Germain. Elle rappelle l'existence de l'ancienne villa impériale de Savonnières, trés florissante à l'époque des empereurs Charlemagne (qui venait y chasser) puis Charles le Chauve.

     

    rue-savonnieres.jpg

    « Dommartin-les-Toul / Ban de Toul - Cygne tuberculéFoug / Harouin - Lever de soleil »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Avril 2012 à 11:25
    virjaja

    interessant, je n'avais jamais réfléchi a l'origine des noms de rues... bon dimanche. cathy

    2
    Dimanche 15 Avril 2012 à 13:57
    Ludivine

    On n'imagine pas quelle histoire il y a dans ces rues où l'on passe régulièrement sans réflechir depuis qd elles existent... Bonne journée, amicalement

    3
    Lundi 16 Avril 2012 à 21:30
    Hauteclaire

    Bonsoir Momo et Zaza

    des rues qui paraissent très tranquilles, et dont on ne soupçonnerait pas forcément le lointain passé.

    Merci pour cette nouvelle tranche d'histoire

    Bises de retour

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :